Témoignage des responsables bénévoles de la FFCK

Aujourd’hui, la Fédération Française de Canoë Kayak et Sports de Pagaie (FFCK) est une fédération sportive de plus de 70 000 licenciés. Elle propose plus de 12 disciplines permettant des pratiques différentes, de compétition et de loisir, sur trois milieux distincts : eau calme, eau vive et mer.

La fédération s’appuie sur un réseau de comités régionaux et départementaux, pour être plus proche des clubs et de leurs territoires, notamment les services de l’Etat et les collectivités territoriales.

IB : Bonjour Manon, Bonjour Pierre. Quels sont vos rôles respectifs au sein de la FFCK ?

Bonjour, nous travaillons au sein de la Direction Communication, Partenariats, Evénements, E-Shop et Relations Internationales (DCP2E). Pierre est chargé de mission événements et participe à l’organisation de manifestations nationales et internationales sur le territoire. Manon est assistante événementiel et partenariats, elle est en charge de la gestion des bénévoles sur l’ensemble des événements à Vaires-sur-Marne (77).

IB : Pouvez-vous nous décrire le fonctionnement de la FFCK dans son ensemble ? De votre service en particulier ? et quelles sont vos problématiques rencontrées ?

Les services de la fédération sont répartis entre les entités suivantes :

  • le Pôle Services transversaux dont nous faisons partie,
  • le Pôle Sports, loisirs et développement,
  • le Pôle Sports de compétition.

La DCP2E regroupe cinq secteurs : la Communication, les Partenariats, les Evénements, le E-Shop et les Relations Internationales.

A l’approche des Jeux Olympiques de Paris 2024, nous allons développer notre service dans son ensemble et tout particulièrement sur le secteur événementiel.

IB : Pourquoi avoir fait appel aux services d’Instants Bénévoles et l’outil de gestion qo·ezion ?

Construire l’héritage de Paris 2024 fait partie du projet politique fédéral : développer et fidéliser notre réseau de bénévoles est une de nos priorités. Notre objectif est de faire découvrir les différentes disciplines de la fédération à des bénévoles issus du milieu du canoë kayak et des sports de pagaies, mais aussi au-delà de cet univers. La finalité du projet fédéral est de construire l’héritage de notre organisation, en nous appuyant notamment sur des outils numériques adaptés. Instants Bénévoles et l’outil de gestion qo·ezion sont particulièrement adaptés à nos besoins en matière de gestion des bénévoles.

IB : Depuis quand utilisez-vous ces solutions ?

Nous avons commencé à utiliser ces solutions de recrutement et de gestion depuis début janvier 2021.

IB : Quel est votre ressenti après quelques mois d’utilisation ?

Cet outil simplifie nos méthodes de travail et facilite le recrutement des bénévoles sur nos manifestations. qo·ezion nous permet également de centraliser l’ensemble des informations. Nous avons fait quelques suggestions d’amélioration à l’équipe de Quick·off, qui est actuellement en train de les étudier.

IB : Comment étendez-vous la solution aux organisateurs affiliés à la FFCK ? Sont-ils réceptifs ?

Afin que les autres comités d’organisation du territoire national découvrent ces solutions, nous leur avons proposé une formation. Plusieurs d’entre eux y ont trouvé un intérêt et souhaitent tester l’outil. Nous avons donc fait le choix de les accompagner dans l’utilisation de cet outil sur les divers événements portés par la Fédération.

IB : Et dans les perspectives ?

Nous voulons pérenniser et développer notre cellule de gestion bénévoles sur le territoire de Vaires-sur-Marne en vue de Paris 2024. De plus, nous souhaitons développer l’utilisation de cet outil à l’échelle nationale en travaillant avec l’ensemble des comités d’organisation.

L’objectif à long terme étant que la FFCK ait un rôle d’accompagnement dans l’organisation des événements sur le territoire national, cet outil permettrait d’apporter un réel service avec valeur-ajoutée aux différents organisateurs.

Légende de la photo : bénévoles présents lors du Championnat de France Elite Canoë Kayak Slalom qui a eu lieu du 21 au 25 avril 2021.

Ces articles peuvent vous intéresser

Plus d'articles