Comment attirer un nouveau public de bénévoles ?

Beaucoup d’experts sont formels. La crise du COVID19 engendre des changements sociétaux qui perdureront après la pandémie. Le secteur du bénévolat n’y échappera pas avec notamment des mutations dans les attentes et les comportements des bénévoles.

Nul ne peut savoir exactement comment cela se traduira. Pour autant, les organisateurs peuvent d’ores et déjà s’y préparer en se focalisant sur certaines actions prioritaires.

Choyer les plus fidèles…

Dans notre article du 16 juin 2020 « Comment impliquer et fidéliser ses bénévoles », nous évoquions 6 leviers susceptibles d’améliorer la fidélisation de vos bénévoles.

Ce contexte nouveau et particulier, nous amène à agir et à penser différemment.

Ce n’est pas parce que les rassemblements sont rendus difficiles, que les liens avec vos bénévoles doivent être coupés. Déjà déçus de ne pas pouvoir se retrouver, ils le seront également de rester sans nouvelles de votre part. Pis encore, Ils décideront peut-être d’abandonner leur implication ou d’en faire profiter une autre structure.

Le bénévolat est avant tout un vecteur social. Une personne engagée et se sentant considérée par votre organisation, pendant ou en dehors de l’événement, sera votre premier prescripteur et/ou recruteur.

…tout en apportant du sang neuf

Pour faire un parallèle avec le monde sportif, la meilleure des équipes n’est pas forcément celle composée des meilleures individualités ou des plus expérimentées.

Des bénévoles impliqués dans votre organisation depuis plusieurs années au même poste, ont-ils encore assez de recul et toujours autant d’envie pour les missions qu’ils doivent mener ? Vont-ils s’inscrire volontairement dans une démarche d’amélioration continue ?

Il n’est pas ici question de l’âge, mais plus de la motivation et de l’implication. Un travail de management doit s’opérer pour ne pas laisser des individus prendre trop de place et laisser en permanence la porte ouverte à de nouvelles volontés, disposant d’un regard neuf.

Marquer sa différence

« On a du mal à recruter de nouveaux bénévoles ». Voilà une phrase qui résonne souvent dans la bouche des organisateurs. Malheureusement, par les temps qui courent, cela risque de s’amplifier.

A vous de séduire une nouvelle population en vous démarquant de la concurrence.

Les actions à mener, peuvent être multiples et variées :

  • Élargissez votre réseau de prospection. Par exemple de nombreuses écoles de commerce mettent en place des actions pour inciter les étudiants à s’impliquer
  • Travaillez vos dotations en distribuant quelque chose de différent et créatif (un service à la place d’un objet par exemple)
  • Cassez les codes en innovant dans votre communication. Le milieu du digital offrant une multitude des possibilités
  • Promettez-leur des instants inoubliables (soirée à thème, rencontre avec des sportifs ou artistes…)
  • Formez-les, dopez leur employabilité.

En bref, n’hésitez pas à casser les codes…

Ces conseils et liste d’actions à envisager sont loin d’être exhaustifs. A chaque organisateur de trouver le bon dosage en fonction de ses contraintes et objectifs.

Avoir conscience de cette nécessité de renouveler sa base, étant la première étape à franchir. Le reste viendra naturellement en suivant.

Ces articles peuvent vous intéresser

Plus d'articles